L’Ayurveda

Origines de l’Ayurveda

Originaire d’Inde, l’Ayurveda (littéralement « science de la vie ») est à la fois spiritualité, philosophie, médecine et art de vivre. Il prend sa source il y a 5000 ans et est considéré comme le plus ancien système de santé documenté au monde.

S’il est considéré comme une médecine alternative en Occident, l’Ayurveda est pratiqué au quotidien comme médecine traditionnelle par des millions de personnes dans des hôpitaux ayurvédiques, des cabinets médicaux et dispensaires. L’Ayurveda est reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé comme médecine à part entière; en Grèce et en Angleterre, il est d’ailleurs exercé de façon officielle.

Particularités de l’Ayurveda

La particularité de ce système thérapeutique est la prise en charge de l’individu dans sa globalité et dans son unicité. Il s’agit d’une vision holistique de l’être humain qui tient compte de ses dimensions physique, mentale, émotionnelle, familiale, sociale, culturelle, spirituelle. L’être humain est considéré comme une entité constituée d’un corps, d’une âme et d’un esprit, le tout étant interdépendant et indissociable.

L’Ayurveda considère que l’univers est composé de 5 éléments: Ether, Air, Feu, Eau, Terre. Ces 5 éléments se retrouvent dans l’être humain dans des proportions spécifiques à chacun. Chaque personne est différente et la répartition de ces éléments la rend unique.
Ceux-ci s’associent 2 par 2 et composent les doshas. C’est le déséquilibre de ces doshas qui provoque la maladie.

L’autre spécificité de l’Ayurveda est sa façon d’appréhender la personne avant la maladie. La maladie étant le résultat d’un déséquilibre des doshas, il convient de les rééquilibrer fin de retrouver un état de bonne santé. Pour cela, l’Ayurveda propose différentes approches toutes complémentaires et visant à respecter l’individu en créant un minimum d’effets secondaires: une modification de l’alimentation, la méditation, les massages, des préparations médicamenteuses…

Vata

  • sec (ruksha)
  • léger (laghu)
  • rugueux (khara)
  • subtil (sukshma)
  • mobile (chala)
  • froid (shita)
     

Pitta

  • chaud (ushna)
  • léger (laghu)
  • pénétrant (tikshna)
  • odorant (vishram)
  • onctueux (snigdha)
  • liquide (drava)
  • fluide (sara)

Kapha

  • onctueux (snigdha)
  • froid (shita)
  • lourd (guru)
  • stable (sthira)
  • lent (manda)
  • lisse (slakshna)
  • visqueux (mrtshna)

Chaque personne est constituée de ces 3 doshas dans des proportions différentes, ce qui fait que chacune est unique. Généralement, un ou deux doshas sont prédominants, il est plus rare de rencontrer des personnes « tridoshiques » (proportion quasi égale des 3 doshas).

Il faut savoir que ces doshas peuvent évoluer en fonction de l’environnement dans lequel l’individu évolue (par exemple: un climat froid et sec augmentera le dosha Vata, une alimentation épicée le dosha Pitta etc….).

Lors d’une consultation médicale ayurvédique, le médecin sera donc très attentif à l’univers dans lequel vit le patient. Il posera de nombreuses questions sur l’alimentation, le rythme de vie, l’état psychique et émotionnel du patient etc…. En fonction des réponses obtenues, il pourra définir le déséquilibre à rétablir et pourra ainsi proposer un traitement sur-mesure qui tiendra compte des particularités du patient et de son environnement.

C’est cette vision spécifique de l’Ayurveda qui fait toute sa richesse et sa particularité.