L’Ayurveda et le printemps


Selon l’Ayurveda, les qualités du Printemps sont: chaleur, humidité, douceur et onctuosité. Avec le réchauffement printanier, c’est le dégel: la neige et la glace se mettent à fondre.

C’est un peu pareil chez l’homme: avec la venue du printemps, le Dosha Kapha, qui s’est accumulé pendant l’hiver, commence  à se liquéfier et à s’écouler. De ce fait, de nombreuses personnes attrapent des rhumes ou des refroidissements au printemps.
Les pollens se répandent et peuvent provoquer, en cas d’excès de Kapha, rhume des foins et allergies. Kapha dote le corps des éléments et qualités de la Terre Prithivi et de l’Eau Apas. Ainsi, Kapha est le Dosha responsable de la lubrification des articulations, de l’entretien des muqueuses protectrices des sinus, des poumons, de l’estomac. Kapha détermine la taille, la force et la souplesse des muscles.

Quand Kapha est équilibré, on se sent fort, posé, stable. Quand Kapha est en déséquilibre, on peut se sentir fatigué, mentalement engourdi ou déprimé. On peut aussi voir se développer un excès de flegme (humeur aqueuse) des poumons, des sinus, de nausées, augmentation de poids, rétention d’eau, lourdeur des membres.

L’hiver, on a tendance à moins sortir, à stagner et donc à accumuler du Kapha. C’est cette accumulation qui est à la source des maladies, une fois que le printemps est arrivé.

Il faut se débarrasser de cet excès de Kapha, sous peine de devenir vulnérable aux allergies printanières et aux rhumes ! Retrouvez dans notre prochaine rubrique comment équilibrer Kapha.